Enfants et adolescents
victimes de harcèlement scolaire

Enfants harcelés

Les enfants qui subissent l’impact d’un comportement nuisible à leur égard peuvent développer un repli sur soi, un changement de comportement (troubles du sommeil, de l’alimentation, baisse des notes, concentration mise à mal)… autant de symptômes pouvant révéler un mal-être.

Lorsqu’un enfant est victime, il n’ose pas en parler (peur des représailles de la part des élèves, peur de ne pas être entendu par les adultes, peur de décevoir ses parents). Dès lors, il se renferme sur lui-même et la confiance est mise à mal.

Lorsque le problème est décelé, des possibilités existent pour le faire sortir de sa torpeur ou faire qu’un changement s’opère en lui afin qu’il s’affirme différemment.

Le travail portera sur : comment trouver les défenses dont il a besoin. Avec ce qui lui va le mieux, l’accompagnement au changement afin de trouver « ses défenses » se fera de la même manière que celles de tout le monde (voir onglet pour qui). Travail sur l’estime de soi.

Plus rapidement vous agirez lorsque vous décèlerez le problème, plus souplement se fera le changement de fonctionnement pour trouver les défenses nécessaires.

Lorsque le problème est déjà en place depuis un certain temps, il est important de mettre l’enfant en confiance afin qu’il puisse décider de travailler ce changement et demande lui-même à être accompagné pour trouver la posture qui lui va le mieux.

 

Enfants et adolescents harceleurs :

Travail également sur l’estime de soi, un harceleur passif ou actif a aussi ses propres raisons de fonctionner ainsi. Lorsqu’un parent est conscient de l’attitude de l’enfant, il n’est jamais trop tard pour lui proposer un accompagnement.

Il ne s’agit en aucun cas de sanctionner ni de culpabiliser l’enfant et encore moins de se soustraire à l’éducation parentale.

Les accompagnements se feront avec la même pratique de bienveillance que les autres.

L’intérêt d’accompagner l’enfant harceleur, quelle que soit la posture dans laquelle il se trouve (actif ou passif), est de lui apporter un vrai travail de réflexion sur les méthodes de communication, de comportement et comment intégrer la différence.

L’accompagnement des uns et des autres permettra un échange différent et plus respectueux. Nous ne sommes pas obligés d’apprécier tout le monde, en revanche, il est tout à fait possible de côtoyer l’autre sans le mettre à terre pour s’affirmer.

10_conseils_contre_le_harcelement

harcèlement scolaire que faire